TOGO/ Noix de cajou: La 4ème édition de la campagne de commercialisation a démarré

Le Ministre togolais chargé de l’agriculture, Koutéra BATAKA, lance la 4ème édition de la commercialisation des noix de cajou avec des défis et priorités.

Une campagne qui ne peut se faire sans les différents acteurs impliqués. Ces derniers ont, dans cette perspective, échangé avec le Ministre de l’agriculture, de la production animale et halieutique, Monsieur BATAKA sur les prix et les dispositions législatives en la matière.

Pour cette campagne 2020, le prix planché bord champ retenu par l’ensemble des acteurs des cinq familles de la filière est de 325FCFA le kg. Ce prix est proposé par les acteurs en fonction de la tendance des prix au plan international. Le prix d’un plant polyclonal est égal à 300FCFA et le plant géffé est égal à 550FCFA.

Selon la cellule de communication dudit ministre, ces dispositions visent à préserver l’intérêt de la filière et de ses acteurs.

Au total, 46 acheteurs grossistes et 178 sous acheteurs ont été enregistrés. Les exportateurs sont au nombre de 20 reconnus officiellement pour exercer les activités d’exportation en toute légalité.

L’achat des noix de cajou sur toute l’étendue du territoire national est subordonné à l’obtention d’une carte d’acheteur ou de sous acheteur et un agrément d’achat.

<<Les contrevenants seront sanctionnés par la loi en vigueur>>, prévient GOZAN Komlan Mawuko, président du conseil d’administration du conseil interprofessionnel de la filière anacarde du Togo.

Le gouvernement togolais estime que les noix de cajou constituent, pour son économie, une source non négligeable.

Pour un meilleur encadrement, les acteurs impliqués sont conviés à cultiver l’entente et l’union afin d’esperer un développement durable de cette filière.

Jean-Marie GONCALVES

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Remplissez le formulaire et soumettez-nous pour vous inscrire à notre newsletter mensuelle

%d blogueurs aiment cette page :