SENEGAL

Initiée par l’Organisation des Nations unies, la Journée mondiale de l’environnement a été célébrée le 5 juin au Sénégal avec une exposition internationale.

A l’issue de la journée mondiale de l’environnement célébrée le lundi 5 juin 2017, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture a publié un rapport sur la dégradation  des terres au Sénégal.
Selon le document, le Sénégal a perdu 40 000 hectares par an du fait de la déforestation.
Et pour les pertes économiques, les experts ont évalué à 2,1% du PIB ce que  le Sénégal a perdu cette année.
L’étude constate qu’en cumulant les effets de toutes sortes de dégradations, sur l’agriculture et sur l’élevage, le Sénégal est arrivé  à perdre 2,1% du PIB du fait de ces dégradations.
En outre, pour venir à bout de la déforestation et ses dérivés, les autorités misent sur la coopération avec des premiers acteurs  et  les paysans.

LIRE LA SUITE DE L’ARTICLES DANS LE MAGAZINE⇒

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

twelve − 4 =

Traduire »
%d bloggers like this: