LE PORTE MONNAIE ELECTRONIQUE DES PAYSANS : UNE REVOLUTION DANS LE MONDE AGRICOLE AU TOGO

La gouvernance du numérique élargit son champ au Togo. Le ministère des postes et de l’économie numérique engage des réformes dans l’agriculture togolaise, notamment la mise en place de «agriculture, Porte Monnaie Electronique  agri PME». Cette réforme permettra aux paysans les plus vulnérables d’avoir un accès facile aux intrants agricoles grâce à leur téléphone mobile.

En effet, l’agriculture togolaise est confrontée à plusieurs problèmes notamment : la baisse de la fertilité des sols due à la pression démographique et les pratiques traditionnelles de culture basées sur le brûlis et les phénomènes du changement climatique. Ces problèmes compliquent un temps soit peu le travail du paysan togolais et du coup, augmente sa vulnérabilité et l’enfonce dans la pauvreté. Face à ces problèmes, le paysan doit faire des manœuvres pour s’acquérir des engrais avant d’espérer voir sa production augmenter. Voyant la situation de pauvreté dans laquelle se trouvent ces derniers, l’acquisition des intrants parait extrêmement difficile voire impossible pour certaines couches. C’est dans le but d’accompagner ces agriculteurs les plus vulnérables que le Ministère des Postes et de l’Economie Numérique a lancé en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture, de l’Hydraulique et de l’Elevage le projet « Agri-PME» qui révolutionne la distribution des subventions des engrais agricoles en faisant du téléphone mobile des agriculteurs un véritable porte-monnaie électronique.

Lancé à Agbélouvé, dans la préfecture de Zio, en septembre dernier, AgriPME veut révolutionner le dispositif des subventions aux intrants agricoles. Le concept est simple. Grâce à une application mobile, les agriculteurs reçoivent rapidement et en toute sécurité leurs subventions. Il a été mis au point avec le concours des deux opérateurs de téléphonie mobile TogoCel (T Money) et Moov (Flooz). Une fois les agriculteurs éligibles recensés, les fonds de subventions mis à disposition par le gouvernement sont convertis par les opérateurs en monnaie électronique.

Faisant du téléphone mobile des agriculteurs un véritable porte monnaie électronique, AgriPME révolutionne la distribution des subventions des engrais agricoles. Grâce à un rôle d’intermédiaire joué par les opérateurs de téléphonie mobile, la dotation globale de 1,5 milliard de Francs CFA accordée par l’Etat pour l’achat d’engrais est désormais convertie en monnaie électronique puis individuellement attribuée aux agriculteurs vulnérables ciblés. Tous les ans, chaque agriculteur identifié comme vulnérable recevra ainsi directement sur son téléphone portable l’équivalent de 9000 Francs CFA. Ce montant pourra être ensuite dépensé pour l’achat de trois sacs d’engrais, exclusivement auprès de l’un des quinze distributeurs agréés du pays. La simplicité de ce mécanisme ne saurait masquer l’importance des moyens mis en œuvre pour y parvenir. Financé à hauteur de 1,2 milliards de Francs CFA par la Banque Africaine de Développement (BAD), ce projet a pu voir le jour grâce à une coopération entre les acteurs concernés : Le Ministère des Postes et de l’Economie Numérique (MPEN) et celui de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique (MAEH), Opérateurs de Téléphonie Mobile, Distributeurs d’intrants agricoles, Monde agricole.

LIRE LA SUITE DE L’ARTICLES DANS LE MAGAZINE⇒

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

15 − 5 =

Traduire »
%d bloggers like this: