DEBUT DES ACTIVITES MARQUANT LA 2E EDITION DE LA QUINZAINE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Le ministère de l’environnement et Ressources forestières , à travers l’Agence Nationale de l’Environnement et Développement Durable (QEDD). Initiée cette année sous-thème : “Rôle des collectivités décentralisées et des communautés à la base dans la gestion de m’environnement”, cette cérémonie de lancement a été présidée par le Ministre André Johnson de l’Environnement et des ressources forestières en présence de divers partenaires.

Durant deux semaines, l’Agence Nationale de l’Environnement (ANGE) projette plusieurs activités d’éducation et de sensibilisation de la population sur les problèmes environnementaux.

En effet la QEDD nourrit l’ambition d’être un évènement à triple composante. Elle se focalisera d’abord sur un ensemble d’activités de sensibilisation, d’information et de communication dans une optique de promotion d’une culture environnementale citoyenne susceptible d’apporter un changement de comportement en faveur de la protection de l’environnement. Elle sera aussi un forum de promotion de résultats de recherches, d’échanges et d’activités de formation sur les bonnes pratiques environnementales. La QEDD sera enfin une plateforme de visibilité où les acteurs présentent leurs succès novateurs en matière d’environnement et de développement durable.

L’occasion permettra également aux organisateurs d’animer  des conférences débats sur les thématiques d’actualité, des concours scientifiques doté de prix, des opérations de salubrité publique, etc.

Pour le Ministre de l’environnement, et des Ressources forestières, m. André-Johnson, l’organisation de cet “évènement est un pas  supplémentaire dans le processus d’amélioration de la gouvernance environnementale engagée par le gouvernement depuis plus de deux décennies. Il a précisé que la QEDD traduit une volonté des autorités de mettre ensemble les acteurs des secteurs publics, privés et du monde de la recherche pour un partage d’expériences et d’informations en vue des actions communes et partagées par tous.

“Analyser la dualité des préoccupations environnementales et les questionnements sociaux des acteurs est une contribution à la réalisation d’une synergie d’actions en vue de la recherche de solution aux problèmes environnementaux à multiples facettes pour une gestion citoyenne du patrimoine environnemental au Togo” , a ajouté le ministre.

Le Directeur Général de l’ANGE, M. Koffi Efanam Adadji, pour sa part, a indiqué que l’acuité des problèmes environnementaux oblige à axer les actions au niveau local. Ainsi, pendant ces deux semaines, “nous allons échanger et partager avec les communautés à la base sur les manifestations et les approches de solutions sur les problèmes environnementaux qu’elles vivent”. Il a salué l’engouement des partenaires, notamment les Universités de Lomé et de Kara, les ONG et la société civile ainsi que les hommes de médias qui s’engagent et se mobilisent pour la réussite de cet évènement.

Le représentant du président de l’Université de Lomé, M. Gado Tchangbedji, a salué cette initiative, tout en appréciant le fait d’impliquer les Universités du Togo pour trouver des approches de solutions aux problèmes environnementaux.

 

SOURCE | TOGO PRESSE

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

5 − 3 =

Traduire »
%d bloggers like this: