Burkina Faso/Insécurité alimentaire : le gouvernement au chevet des populations vulnérables

De par son climat et la nature de ses sols, le Burkina Faso est un pays aride et mal arrosé, alors que dans cette partie ouest africaine, l’agriculture occupe plus de 80% de la population et constitue la principale source d’alimentation et de revenus. Pour faire face à l’insécurité alimentaire qui découle de la situation climatique, le gouvernement a adopté, entre autres, un plan de soutien aux populations vulnérables.
La mise en œuvre de ce plan, au cours de l’année 2016, a permis la mise à disposition de 454 tonnes de vivres au profit de 4 647 ménages, pour un montant de 136 200 000 FCFA, soit un taux de réalisation de 69%, la vente de 4 200 tonnes de céréales à prix subventionné pour un montant de 1 260 000 000 FCFA et la vente à prix subventionné de 6 479 tonnes d’aliments à bétail pour un montant de 777 468 740 FCFA.
Egalement, le plan a favorisé la mise en place de 154 tonnes de stocks de sécurité de sousproduits agro-industriels (SPAI) à hauteur de 13 815 000 FCFA, la dotation de 19 tonnes de semences fourragères à 1563 ménages pour un montant de 18 998 245 FCFA, la prévention et la prise en charge de la malnutrition chez 223 380 enfants de moins de cinq ans pour un montant de 5 708 457 884 FCFA.

LIRE LA SUITE DE L’ARTICLES DANS LE MAGAZINE⇒

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

1 × 1 =

Traduire »
%d bloggers like this: